Comment maîtriser le phosphate de sa piscine

Votre piscine est sujette à de fréquentes infestations d’algues malgré votre surveillance constante ? Peut-être est-ce lié à un excès de phosphate qui favorise leur développement. Découvrez comment réaliser une mesure du phosphate dans votre piscine, et l’éliminer si nécessaire !

Phosphate dans la piscine : mais d’où provient-il ?

Le phosphate est un élément abondant dans le milieu naturel, qui est présent dans le sol et dans l’eau. On le retrouve aussi dans tous les organismes (animaux, végétaux). C’est même un composant essentiel pour le monde vivant, en particulier pour les plantes qui ne pourraient pas pousser sans lui ainsi que pour les êtres humains qui l’utilisent comme engrais et le rajoutent aux produits de lessive (car il supprime les effets du calcaire). Toutefois, le phosphate n’a pas que des bienfaits : il peut porter atteinte à l’environnement si sa concentration est trop élevée. Difficile à éliminer, cet élément est transporté par les poussières et l’eau. Il est donc possible de retrouver du phosphate dans sa piscine suite à des intempéries, sous l’action des eaux de pluie et des eaux de ruissellement depuis le jardin, si le bassin n’est pas protégé par un abri…

Avoir trop de phosphate dans sa piscine est problématique

Selon un vieil adage, c’est la dose qui fait le poison. La même chose est vraie pour le phosphate dans la piscine. En faible concentration, il ne pose pas de problème. Mais dès que sa concentration devient trop élevée, en raison de son accumulation au fil du temps, les difficultés surgissent ! Comme dit plus haut, le phosphate “nourrit” les végétaux. Dès lors, s’il est présent en grande quantité dans le bassin, il va booster le développement des algues (faire un lien vers les algues) qui vont se mettre à proliférer. Ici, appliquer un traitement anti-algues ne vous sera pas d’une grande aide, puisque les algues relâchent le phosphate dans la piscine lorsqu’elles meurent sous l’effet du produit. Qui plus est, un traitement au chlore ne fonctionne pas sur le phosphate. Si vous ne parvenez pas à vous débarrasser des algues, en dépit de traitements répétés et alors que vos analyses sont correctes, l’excès de phosphate est la cause la plus probable…

Comment prévenir l’apparition de phosphate dans la piscine ?

Pour vérifier que le phosphate est responsable de la situation, il est tout d’abord nécessaire de tester l’eau pour déterminer sa concentration. Vous pouvez réaliser la mesure du phosphate dans la piscine à l’aide de bandelettes disponibles dans le commerce à prix accessible, en sachant que sa concentration ne doit pas dépasser idéalement 10 g pour 100 m3. Si ce seuil est dépassé, vous pouvez appliquer un traitement anti-phosphate à base de carbonate de lanthane qui permet de l’éliminer, et donc d’affamer les algues qui n’auront plus de quoi se nourrir. La dose varie en fonction de la marque du fabricant et de la concentration de phosphate dans la piscine, d’où la nécessité de réaliser une mesure préalable. Placez le produit directement dans les skimmers du bassin tout en laissant fonctionner la filtration, pour une efficacité optimale ! L’ajout d’un abri de piscine permet également d’éviter l’accumulation de phosphate !